Yéniches et Sintés: minorités nationales reconnues en Suisse


Du 4 mars au 23 mars 2019: double exposition

Les Yéniches et les Sintés sont des minorités de Suisse qui ont été reconnues selon la Convention-cadre du

Conseil de l’Europe pour la protection des minorités nationales. Les cultures de ces deux groupes ont une chose en commun: le goût de la liberté et de l’indépendance. Pour nombre de ces personnes, ce goût s’exprime notamment sous la forme d’un mode de vie nomade. Cependant, l’histoire, la culture, les traditions et la langue – principal vecteur culturel – ne sont clairement pas les mêmes chez les Yéniches que chez les Sintés.

 

Deux expositions itinérantes – «Latscho diwes – Sinti, die unbekannteste Minderheit der Schweiz», de l’association Sinti Schweiz, et «Deine unbekannten Nachbarn», de la Radgenossenschaft der Landstrasse – montrent

toutefois que les Yéniches et les Sintés partagent des préoccupations communes: le soutien des minorités en général, la création de sites de transit pour les

mois d’été et de places utilisables comme quartiers d’hiver, ainsi que le renforcement des langues et des cultures qui leur sont propres.

 

Visites guidées de l’exposition:

Les 9, 16 et 23 mars 2019, à 14 heures, des visites guidées publiques de l’exposition sont organisées en présence de Hans Gemperle (Radgenossenschaft der Landstrasse) et de représentants de l’association Sinti Schweiz.

 

Comme d’habitude, de brèves visites guidées sont galement proposées tous les samedis à 14 heures. Là non plus, aucune inscription n’est requise.



Table ronde «Yéniches, Sintés et Roms : vivre avec les minorités en Suisse»

5 mars 2019, de 18h30 à 20h00

À la fin 2018, le Conseil fédéral a traité deux affaires importantes pour les Yéniches, les Sintés et les

Roms. Il a d’une part adopté la réponse de la Suisse au rapport du Conseil de l’Europe

sur la protection des minorités nationales. D’autre part, il a pris connaissance de l’état de la mise en œuvre du plan d’action «Amélioration des conditions de vie nomade et promotion de la culture des Yéniches, des

Manouches et des Roms».

 

On peut donc se demander ce que cela change pour le problème le plus urgent, à savoir la création d’un nombre suffisant d’aires d’accueil. La table ronde abordera aussi les thèmes de l’exposition. Comment les Yéniches et les Sintés définissent-ils leurs identités ? Qui sont les Roms qui vivent parmi nous en Suisse ?

 

Participent à la table ronde:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musique:

 

Inscription:

Stefan Heinichen (spécialiste des Roms)

 

Daniel Huber (président de la Radgenossenschaft der Landstrasse)

 

Christoph Neuhaus (président de la fondation « Assurer l’avenir des gens du voyage suisses » et président du Conseil-exécutif du canton de Berne)

 

Aline Trede (conseillère nationale, Les Verts, Berne)

 

Fiona Wigger (Office fédéral de la culture)

 

Fino Winter (président de l’association « Sinti Schweiz »)

 

Joseph Mühlhauser et divers musiciens sintés

 

en ligne ou par téléphone au 031 310 20 60 



Impressions