Debat Actuel: «Don D'Organes, Acte Heroïque ou cas general?»


Mardi 2 aVRIL, 18H30 - 20H00

Un point fait l’unanimité : les dons ne permettent pas, actuellement, de répondre à

la demande d’organes. Il a certes été possible, en 2018, d’atteindre un nouveau

record avec 158 donneurs et donneuses, mais malgré cela, à la fin de

l’année, plus de 1400 personnes attendaient encore un organe en Suisse.

Dans notre pays, en effet, on ne peut prélever des organes que sur les

personnes qui l’ont autorisé explicitement sur une carte de donneur. Ce

« modèle du consentement » s’oppose au modèle dit « de l’opposition », qui considère toute personne comme une donneuse tant que celle-ci n’a pas exprimé explicitement une volonté contraire. Le Parlement britannique vient d’introduire le modèle de l’opposition, alors qu’en Allemagne, le Bundestag débat d’un projet similaire.

 

En Suisse, une initiative populaire allant dans ce sens (« Sauver des vies en

favorisant le don d’organes ») a été déposée le 22 mars 2019.

Certaines personnes craignent toutefois qu’une telle réglementation restreigne

les libertés civiles et traumatise les proches des donneurs : elles

préféreraient faire évoluer le modèle volontaire actuel.

 

Le Forum politique Berne invite régulièrement les personnes intéressées à un

«débat actuel» pour discuter de réflexions éthiques fondamentales.

 

Participants:

 

 

 

 

 

Animation:

 

 

Anmeldung:

 

 

Susanne Brauer (vice-présidente de la Commission centrale d’éthique de l’Académie suisse des sciences médicales)

 

Franz Immer (directeur de Swisstransplant)

 

 

Michael U. Braunschweig

 

 

Online ou au numéro 031 310 20 60