Le Forum politique et DeFacto en direct à Berne

Manifestations
  • février 2024
    29
    je jeudi
    19:00
    Nouveau Parlement, nouveau gouvernement : les défis de l’année 2024
    Vers le livestream Youtube

    La concordance est considérée comme un élément central du système politique et de la démocratie de consensus de la Suisse. Contrairement à ce qui est le cas dans une démocratie de majorité, le plus grand nombre d’intérêts possible devraient être intégrés dans les prises de décision. Il s’agit de trouver des solutions consensuelles approuvées par les principaux groupes d’intérêts et forces en présence.

    Ces dernières années, toutefois, il s’est avéré de plus en plus difficile de trouver des solutions acceptées par une vaste majorité. La médiatisation, l’accent mis sur les personnes et la polarisation de l’opinion ont aussi laissé leurs traces dans la politique helvétique.

    Comment le Parlement et le gouvernement qui viennent d’être élus peuvent-ils trouver des solutions viables dans ces circonstances ? Comment former des majorités stables, si tant est que cela soit encore souhaité ? Quels sont les sujets que le Parlement doit aborder en priorité dès 2024 ? Le système de concordance suisse a-t-il encore de l’avenir ?

    Table ronde avec :

    • Andrea Fopp, correspondante de la NZZ au Palais fédéral ;
    • Adrian Vatter, professeur de politique suisse et directeur de l’Institut de sciences politiques de l’Université de Berne.

    Animation : Sarah Bütikofer, éditrice de DeFacto.

    Cette table ronde fait partie de la série d’événements « Le Forum politique et DeFacto en direct à Berne », organisée en coopération avec le magazine de sciences politiques en ligne « DeFacto – Plus que des opinions ».

    jeudi, 29.02. 19:00 - 20:30 heures, Salle du podium, 4e étage, Tour de la Démocratie (Tour des Prisons, Marktgasse 67, 3011 Bern)
    Ajouter au calendrier
    Inscription
Archive
  • jui juin 2023
    28
    me mercredi
    19:30
    Élections fédérales : les femmes en force en 2019… et en 2023 ?

    Les élections fédérales de l’automne 2019 ont permis à un nombre record de femmes d’entrer au Parlement suisse, la représentation féminine atteignant son plus haut niveau depuis l’introduction du droit de vote des femmes en 1971. À quoi ressemble le bilan de cette législature plus féminine ? Quel a été l’impact de cette proportion de femmes plus élevée sur la politique d’égalité ? La manière dont on discute au Parlement fédéral a-t-elle évolué ? Certaines nouvelles voix ou sources d’information sont-elles davantage perçues que par le passé ? Que peut-on faire pour que les prochaines élections voient elles aussi progresser les femmes sur le plan législatif ? Et de manière générale, comment le Parlement peut-il se diversifier pour mieux refléter la composition de la population ?

     

    Table ronde avec :

    • Kathrin Bertschy, coprésidente d’Alliance F et conseillère nationale vert’libérale, Berne ;
    • Tamara Funiciello, conseillère nationale socialiste, Berne ;
    • Marlène Gerber, codirectrice de l’Année Politique Suisse ;

    ainsi que d’autres participants.

     

    Animation : Sarah Bütikofer, éditrice de DeFacto.

    Cette table ronde fait partie de la série d’événements « Le Forum politique et DeFacto en direct à Berne », organisée en coopération avec le magazine de sciences politiques en ligne « DeFacto – Plus que des opinions ».

    Les élections fédérales de l’automne 2019 ont permis à un nombre record de femmes d’entrer au Parlement suisse, la représentation féminine atteignant son plus haut niveau depuis l’introduction du droit de vote des femmes en 1971. À quoi ressemble le bilan de cette législature plus féminine ? Quel a été l’impact de cette proportion de femmes plus élevée sur la politique d’égalité ? La manière dont on discute au Parlement fédéral a-t-elle évolué ? Certaines nouvelles voix ou sources d’information sont-elles davantage perçues que par le passé ? Que peut-on faire pour que les prochaines élections voient elles aussi progresser les femmes sur le plan législatif ? Et de manière générale, comment le Parlement peut-il se diversifier pour mieux refléter la composition de la population ?

    Table ronde avec :

    • Kathrin Bertschy, coprésidente d’Alliance F et conseillère nationale vert’libérale, Berne ;
    • Tamara Funiciello, conseillère nationale socialiste, Berne ;
    • Marlène Gerber, codirectrice de l’Année Politique Suisse ;
    • Hans Stöckli, conseil des états SP

    Animation : Sarah Bütikofer, éditrice de DeFacto.

    Cette table ronde fait partie de la série d’événements « Le Forum politique et DeFacto en direct à Berne », organisée en coopération avec le magazine de sciences politiques en ligne « DeFacto – Plus que des opinions ».

    vlnr Kathrin Bertschy, Co-Präsidentin alliance F und Nationalrätin glp, Bern Tamara Funiciello, Nationalrätin SP, Bern; Moderation: Sarah Bütikofer, Herausgeberin DeFacto; Hans Stöckli, Ständerat SP und Marlène Gerber, Co-Direktorin Année Politique Suisse sprechen zum Thema "Frauenwahl 2019. Und 2023?" am Mittwoch, 28. Juni 2023 im Polit-Fourm Bern. Bild: Susanne Goldschmid
    Moderation: Sarah Bütikofer, Herausgeberin DeFacto; spricht zum Thema "Frauenwahl 2019. Und 2023?" am Mittwoch, 28. Juni 2023 im Polit-Fourm Bern. Bild: Susanne Goldschmid
    Tamara Funiciello, Nationalrätin SP, Bern spricht zum Thema "Frauenwahl 2019. Und 2023?" am Mittwoch, 28. Juni 2023 im Polit-Fourm Bern. Bild: Susanne Goldschmid
    vlnr Kathrin Bertschy, Co-Präsidentin alliance F und Nationalrätin glp, Bern Tamara Funiciello, Nationalrätin SP, Bern; Moderation: Sarah Bütikofer, Herausgeberin DeFacto; Hans Stöckli, Ständerat SP und Marlène Gerber, Co-Direktorin Année Politique Suisse sprechen zum Thema "Frauenwahl 2019. Und 2023?" am Mittwoch, 28. Juni 2023 im Polit-Fourm Bern. Bild: Susanne Goldschmid
    Marlène Gerber, Co-Direktorin Année Politique Suisse spricht zum Thema "Frauenwahl 2019. Und 2023?" am Mittwoch, 28. Juni 2023 im Polit-Fourm Bern. Bild: Susanne Goldschmid
    Hans Stöckli, Ständerat SP spricht zum Thema "Frauenwahl 2019. Und 2023?" am Mittwoch, 28. Juni 2023 im Polit-Fourm Bern. Bild: Susanne Goldschmid
    Kathrin Bertschy, Co-Präsidentin alliance F und Nationalrätin glp, spricht zum Thema "Frauenwahl 2019. Und 2023?" am Mittwoch, 28. Juni 2023 im Polit-Fourm Bern. Bild: Susanne Goldschmid
    vlnr Kathrin Bertschy, Co-Präsidentin alliance F und Nationalrätin glp, Bern Tamara Funiciello, Nationalrätin SP, Bern; Moderation: Sarah Bütikofer, Herausgeberin DeFacto; Hans Stöckli, Ständerat SP und Marlène Gerber, Co-Direktorin Année Politique Suisse sprechen zum Thema "Frauenwahl 2019. Und 2023?" am Mittwoch, 28. Juni 2023 im Polit-Fourm Bern. Bild: Susanne Goldschmid
    vlnr Kathrin Bertschy, Co-Präsidentin alliance F und Nationalrätin glp, Bern Tamara Funiciello, Nationalrätin SP, Bern; Moderation: Sarah Bütikofer, Herausgeberin DeFacto; Hans Stöckli, Ständerat SP und Marlène Gerber, Co-Direktorin Année Politique Suisse sprechen zum Thema "Frauenwahl 2019. Und 2023?" am Mittwoch, 28. Juni 2023 im Polit-Fourm Bern. Bild: Susanne Goldschmid
    vlnr Kathrin Bertschy, Co-Präsidentin alliance F und Nationalrätin glp, Bern Tamara Funiciello, Nationalrätin SP, Bern; Moderation: Sarah Bütikofer, Herausgeberin DeFacto; Hans Stöckli, Ständerat SP und Marlène Gerber, Co-Direktorin Année Politique Suisse sprechen zum Thema "Frauenwahl 2019. Und 2023?" am Mittwoch, 28. Juni 2023 im Polit-Fourm Bern. Bild: Susanne Goldschmid
  • sep septembre 2022
    27
    ma mardi
    18:30
    Quelles sont les conséquences de la pandémie pour notre vivre-ensemble?

    La pandémie de coronavirus n’a pas seulement perturbé nos vies, elle a aussi changé la manière dont nous vivons en société. La problématique du covid-19 ne concerne donc pas que la médecine ou la politique de la santé, mais occupe aussi d’autres domaines scientifiques, notamment les sciences sociales. Plus le temps passe, mieux l’on perçoit les traces que la pandémie a laissées dans la société. Dans quelle direction cette dernière s’est-elle déplacée et quelles évolutions remarque-t-on en matière de vivre-ensemble ? Quels changements pourraient encore survenir ?

    Table ronde avec :

    Palmo Brunner, bachelor of science en soins infirmiers et politologue, travaille surtout sur la démocratie, les mouvements de protestation et les minorités.

    Maximilian Filsinger, politologue, mène des recherches sur les conséquences sociales et politiques de la pandémie.

    Thomas Steffen, président de Santé publique Suisse, ancien médecin cantonal de Bâle-Ville.

    Animation : Sarah Bütikofer, éditrice de DeFacto

    Cette table ronde fait partie de la série d’événements « Le Forum politique et DeFacto en direct à Berne », organisée en coopération avec le magazine de sciences politiques en ligne « DeFacto – Plus que des opinions ».

    La pandémie de coronavirus n’a pas seulement perturbé nos vies, elle a aussi changé la manière dont nous vivons en société. La problématique du covid-19 ne concerne donc pas que la médecine ou la politique de la santé, mais occupe aussi d’autres domaines scientifiques, notamment les sciences sociales. Plus le temps passe, mieux l’on perçoit les traces que la pandémie a laissées dans la société. Dans quelle direction cette dernière s’est-elle déplacée et quelles évolutions remarque-t-on en matière de vivre-ensemble ? Quels changements pourraient encore survenir ?

    Table ronde avec :

    Palmo Brunner, bachelor of science en soins infirmiers et politologue, travaille surtout sur la démocratie, les mouvements de protestation et les minorités.

    Maximilian Filsinger, politologue, mène des recherches sur les conséquences sociales et politiques de la pandémie.

    Thomas Steffen, président de Santé publique Suisse, ancien médecin cantonal de Bâle-Ville.

    Animation : Sarah Bütikofer, éditrice de DeFacto

    Cette table ronde fait partie de la série d’événements « Le Forum politique et DeFacto en direct à Berne », organisée en coopération avec le magazine de sciences politiques en ligne « DeFacto – Plus que des opinions ».

    Inscription